Un bobo et un peulh devant le commissaire de police

Le commissaire : « Monsieur votre nom ? »

– Un bobo drapé dans un grand boubou bien gominé répond : « Moussé la commissaire wotre foille (feuille) ne peut pas conténir mon nom et wotre bic ne peut pas l’écrire »

– Le commissaire : « écoutez Monsieur, on est pas là pour faire des blagues, votre nom ? » 
L’homme : Le m’appelle SANOU Sié Sanon arrrière petit fils de Fassa Modou Sanou Sanon Saliou de Cheikh Oumar Sanou Sanon Fassa … »
– Le commissaire : « brigadier !! mettez le dans la cellule et rappelez le à l’ordre avec les « lifs ».

Cinq minutes plus tard, le bobo revient un peu froissé, les yeux rougis.

– Le commissaire : « Monsieur votre nom ? »
– Le bobo : « je m’appelle Sanou mais écrivez Sié c’est plus court »

– Le commissaire : Au suivant !

Le suivant direct qui est peulh et qui n’avait rien perdu de la scène répondit au commissaire en ces termes : 

 »je m’appelle Babacar Mamadou Ernest Diallo mais mettez Didi…… pour ne pas chercher des histoires ».