Gombo.com relève le challenge

La première édition de « Top vacances humour » s’est déroulée, le samedi 25 août 2012, à Ouagadougou, sous le thème : « Kareme, pas de caramel ni de caresse ». Le duo ‘’Gombo.com’’ accompagné de plusieurs autres humoristes ont livré un spectacle époustouflant à la Maison du peuple qui, pour la circonstance, a fait le plein.

Le samedi 25 août 2012, aux environs de 19heures, le ciel était menaçant sur la Maison du peuple. Malgré cela, de nombreux spectateurs, tickets en main, étaient déterminés à accéder l’intérieur de la bâtisse. A 19h 45, l’animateur-vedette, Alain-Alain, déroule le chronogramme de la soirée avec en sus, des brèves humoristiques pour donner le ton de la soirée. Ensuite, se sont succédé sur scène, les artistes Naon le sapeur, les Dj Zino et Boukaré, le général Otao-tao, Eric, Lazare, Moussa Ouédraogo et Oyou. Lazare par exemple, a ‘’attendri’’ le public avec l’histoire de sa vie greffée de malchance et de mésaventures. Pour lui, les souffrances de St Lazare dans la bible devraient logiquement dissuader tout parent à donner ce prénom à son enfant. La soirée atteint son paroxysme aux environs de 22heures, lorsque que le duo Gombo.com fit son apparition. En tenue scolaire, ces deux grands bambins, jouets en main et au son du légendaire morceau du dessin animé Tom Sawyer, font le tour des différents gradins en sautillant. Il n’en faut pas plus pour que certains s’effondrent de leurs sièges. Quand les enfants se retrouvent, ils analysent et interprètent selon une logique à la fois cohérente et naïve, ce qu’ils ont vu et entendu auprès des adultes. En fins observateurs des tous-petits, le groupe Gombo.com sait parfaitement ‘’singer’’ leur comportement, leur gestuel ainsi que leur franc-parler. Au cours des différentes scènes, le duo a abordé plusieurs thèmes dont les difficultés de la vie estudiantine, les relations conflictuelles qui minent les foyers. Tout en dénonçant les travers de nos religions, les artistes en appellent à un fructueux dialogue interreligieux compte tenu des nombreux points qu’elles ont en commun. En un mot, Gombo.com a su trouver les mots et la manière de tenir son public en haleine pendant près d’une heure d’horloge. « C’était vraiment super. Je ne m’attendais pas à une telle prestation. Par rapport à la qualité du spectacle, 2000 F CFA ce n’est pas cher payé », jubile la spectatrice Kadi Béogo. « J’ai trouvé le spectacle bien. Je l’ai beaucoup apprécié. Nos humoristes méritent vraiment d’être encouragés. C’est de l’art car il n’est pas permis à n’importe qui de faire rire les autres », confie pour sa part le spectateur Djingri François Moyenga. « On s’est rendu compte que quand le public nous appelle où nous écrit sur facebook pour nous féliciter, ce n’est pas pour nous flatter. Ce soir, nous avons senti que le public burkinabè aime vraiment ce que font ses artistes », s’est rejoui le co-membre du groupe, Ousmane Bamogo. Pour le promoteur de Top vacances humour, Salif Sanfo, l’objectif de cette activité est de créer un autre évènement qui mette en jambe les humoristes avant les ‘’Witistis d’or’’ prévus les 2 et 3 janvier 2013. « A cet effet, le spectacle ‘’Kareme, pas de caramel ni de caresses… ‘’, placé sous le signe de la laïcité, a été créé afin que les gens se retrouvent ensemble pour rire sur des choses qui peuvent ne pas faire rire certains. Mais au nom de l’humour, on peut en rire sans distinction de religion », a-t-il indiqué. Selon les explications de M. Sanfo, au moment où les politiques s’apprêtent à parler de laïcité, il appartient aux populations de cultiver cette valeur autour d’eux dans leurs activités quotidiennes et dans leurs relations interpersonnelles.

Tilado Apollinaire ABGA – Sidwaya
abgatilado@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *