Le nouveau dictionnaire burkinabè est en marche

Gle Diendere. La diendereba
Gle Diendere. La diendereba

Le Burkina Faso vient de connaitre son sixième coup d’état de son histoire moderne. Le dernier a donné l’occasion au burkinabè de fertiliser leur imagination et en voici le résultat:

  • Ablasseries: conneries/idioties
  • Achillage: fuite
  • Bambatiser: lire un discours qu’on ne comprend pas soi-même
  • Burkinabiser: être intègre jusqu’à a moelle
  • Cedeoliser: soutenir un putsch
  • Diendereba: habit sur mesure loin du corps
  • Dienderiser: terroriser
  • Dienderite: un coup d’État  idiot
  • Gilberter: trahir
  • Hollandiser: adapter sa politique étrangère selon le sens du vent
  • Komboidiser: retirer de grosses sommes d’argent
  • Léoncer: dormir allègrement pendant un évènement très important
  • Mackysallire ou Yayiboniser: saboter

Voici un texte post-coup-d’état qui résume parfaitement la situation (Journal du Jeudi):

Ce matin, les vaillants jeunes de Kaya sont en contrôle de péage pour éviter l’achillage des éventuels auteurs et complices du putsh. Les populations, après avoir été dienderisé pendant une semaine pourront enfin léoncer tranquillement ce soir. Comme je ne suis pas militaire, je préfère me taire sur les accords forces loyalistes-RSP pour ne pas dire des ablasseries. Espérons qu’enfin les institutions bancaires ouvriront bientôt pour nous permettre de komboidiser même si on n’en a pas. Pourvu que plus jamais personne ne puisse gilberter les idéaux de notre république. Vive le Burkina Faso.

En ce jour 28 septembre 2015, bonne reprise de travail à tous les burkinabè et que vive la paix dans le pays.

 

1re édition des Ouistiti d’or : y a-t-il eu insuffisance de communication ?

Annoncé, l’artiste-comédien, Mamadou Tiendrébéogo alias Soukey, n’a finalement pas pu prendre part à la première édition des Ouistiti d’or (les trophées de l’humour et de la parodie), organisée le samedi 22 janvier dernier à la Maison du peuple de Ouagadougou. Un contretemps de dernière minute, qui semble avoir mis mal à l’aise le co-animateur de la soirée, Big Ben (il animait avec à ses côtés, Salif Sanfo), puisqu’il venait d’annoncer l’entrée en scène imminente de l’artiste, avant de se raviser. En plus, ce contretemps n’a pas été sans provoquer quelques grincements de dents dans la salle de la Maison du peuple. Quant à l’ambiance, le rire a été au rendez-vous avec les prestations de célèbres et talentueux artistes comédiens comme Gohou, Adama Dahico, Gombo.com, Moussa, Génération 2000, etc. Même si, quelque part, le public semble resté quelque peu sur sa faim. Y a-t-il eu insuffisance de communication ? Une question qui revêt tout son sens dans la mesure où ceux qui, dans la nuit, avaient pris d’assaut la Maison du peuple s’attendaient plus à une soirée humoristique qu’à une soirée quasiment consacrée à des remises de trophées. Ce qui a provoqué le mécontentement de certains spectateurs qui allaient jusqu’à lancer dans la salle qu’ils étaient venus surtout et avant tout pour rire, et non pour assister à des remises de prix.

Source: Journal Le pays

Vente de voiture Toyota – occasion unique

JE VOUS  PROPOSE UNE TRES BONNE AFFAIRE QUE CELUI QUI VEUT CETTE VOITURE M’APPELLE.

Me voir  impérativement si vous êtes intéressés. !

TOYOTA YARIS année 2008 en vente: 4.500.000 F CFA non négociable

  • Très bonne condition;
  • 18795 Kms au compteur;
  • Carnet d’entretien à jour;
  • ABS;
  • Intérieur cuir;
  • Un seul propriétaire;
  • Gps;
  • Direction assistée;
  • Climatisation d’origine;
  • Radio/CD DVD;
  • Verrouillage central avec télécommande;
  • Puissance Fiscale 8 CV;
  • Visite technique à jour;
  • Assurance Tous risques;
  • Jantes Aluminium.;
  • Toit Ouvrant;

Photo  jointe pour plus de détails: Suivre le lien en cliquant ici.

Bagarre de fous, les samos……..encore eux!

Dans un internat de malades mentaux, l’un deux avait pris l’habitude de changer chaque matin de nom. Cela amusait le personnel qui, chaque jour, ne manquait pas de lui poser la question qui es-tu aujourd’hui.

La particularité de ce malade est qu’il aimait surtout incarner les personnalités célèbres.

Ainsi, tantôt il est Yasser ARAFAT, tantôt Georges POMPIDOU, tantôt le Général LAMIZANA, etc.

Mais un matin, alors qu’un personnel soignant lui demande qui il est ce matin, il repondait:
-Jésus

C’est en ce moment qu’un autre malade, d’habitude calme, bondit vers lui hurlant et agissant les bras:
Non, non!! Je proteste, toi tu n’es pas mon fils!!!!

Ah! les mossi, encore eux

Un samo est employé comme cadre supérieur dans une entreprise de traitement statistique et informatique de la place, mais souvent, il est en retard.

Le patron: « vous êtes encore en retard ce matin?… ».
Le samo: « Oh! Oui, veuillez m’excuser, ma femme a eu encore un accouchement difficile… »
Le patron: « Un accouchement difficile, dites-vous?…tout comme la semaine dernière…! et la semaine d’avant…! Votre femme accouche docn en moyenne 3 à4 fois par mois? Vous vous foutez de moi? Ou Quoi?
Même les femmes mossi qui ignorent le planning familial n’accouchent pas autant…!
Le samo: « Oh non! pas du tout; ma femme n’est pas mossi, elle est sage-femme accoucheuse à domicile, mais par contre, nous habitons dans un quartier mossi.

Celui qui étudie l’évolution des mossi
Monsieur Ky D. André

Source: Observateur Paalga n°7449 du jeudi 20 août 2009